Playtime n°55 : Asmodee Digital

Écouter l'émission

 

      Playtime 55 - Asmodee Digital

Retrouvez le podcast sur iTunes ou Podcast Addict. Vous pouvez  le suivre sur Twitter et Facebook ou via son flux RSS.

Crédits générique : Iron Maiden – Can I Play With Madness / Pink Floyd – See Emily Play / Rammstein – Spiel mit mir

Après une petite pause en janvier, revoilà Playtime tout juste à temps pour février ! On avait parlé d’une émission avec des poulpes, finalement ce ne sera pas le cas, car vous pouvez les écouter chez La Radio des Jeux, j’explique pourquoi j’ai choisi de ne pas les recevoir en début d’épisode.

Vous aurez plutôt un format plus court que d’habitude, et une interview où Rémi vous parle de l’activité d’Asmodee Digital.

Dans cette émission, on revient rapidement sur le parcours de Rémi, avant de parler plus précisément d’Asmodee Digital et du portage de jeu de société en version numérique. Après avoir présenté l’entité, on discute notamment du parcours d’un jeu, de son choix à sa prise en main par le joueur, en passant par le partenariat avec des studios, le rôle du chef de projet, les décisions prises pour restituer le plaisir du jeu, les contraintes que le portage implique et la façon de les surmonter… On évoque aussi le choix du prix d’un jeu, la question des conditions de travail pour une entreprise entre jeu de société et jeu vidéo, ou les spécificités que peuvent autoriser les versions numériques.

La version numérique de Carcassonne.

Vous pouvez retrouver Asmodee Digital :

 

Merci à Rémi pour sa participation, bonne écoute, et au mois prochain !

< Playtime n°54 : Accessijeux | Playtime n°56 >

Amoureux de la culture au sens large, je tente de pratiquer à la fois approfondissement et élargissement, sans que jamais ce ne soit sale. Né la même année que la chute de mur de Berlin (coïncidence ? pas sûr…), j’ai été bercé par Picsou Magazine, les Tortues Ninja, les Minikeums, Pokémon ou encore Final Fantasy VII. J’ai tendance à écrire et parler plus que nécessaire, je vais donc me contenter d’ajouter que je suis aussi professeur des écoles.

Étiquettes : ,

Leave a Comments